Faire monde; regard sur les microcosmes de Catherine Magnan et d'Andréanne Gagnon

Faire monde; regard sur les microcosmes de Catherine Magnan et d'Andréanne Gagnon

sous le commissariat de Marie-Pier Bocquet


 

Le centre d’artistes Caravansérail est heureux d’accueillir Faire monde, regard sur les microcosmes de Catherine Magnan et d’Andréanne Gagnon, sous le commissariat de Marie-Pier Bocquet. L’exposition rassemble le travail de deux jeunes artistes de la relève partageant des postures similaires en estampe traditionnelle et numérique.

À la manière de scientifiques, Catherine Magnan et Andréanne Gagnon interrogent l’ambigüité de formes mises à l’examen, isolées, grossies ou magnifiées. Dans les estampes de Catherine Magnan, les motifs végétaux sont inscrits dans des formes circulaires, rappelant la visée du microscope permettant de montrer un vivant autrement invisible. Quant aux œuvres d’Andréanne Gagnon, elles proposent des territoires de papier numérisé marqués par différentes aspérités évoquant des données cartographiques. Le travail de ces deux artistes donne à voir des microcosmes, des petits mondes circonscrits qui se révèlent sous l’insistance du regard.

Vous êtes conviés au vernissage en présence des artistes et de la commissaire, le mercredi 19 mars 2014 dès 17 h. L’exposition se poursuivra jusqu’au 26 avril 2014. L’entrée est libre et l’activité s’adresse à tous et à toutes.

 

BIOGRAPHIE

Andréanne Gagnon vit et travaille à Québec. Elle détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval (2012) et ses oeuvres ont été présentées à l’Établi (2012), à VU PHOTO dans le cadre de l’exposition collective Face-à-face, pli selon pli (2013) ainsi qu’à la première Foire en art actuel de Québec (2013). Son travail a été récompensé par le prix VU PHOTO en 2012 et le prix Exposition de l’année 2012-2013 décerné par le Bureau de la vie étudiante de l’Université Laval pour l’exposition Les jours sans nuit.

Catherine Magnan détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques ainsi qu’un diplôme de deuxième cycle en création de livres d’artistes (2013), tous deux obtenus à l’Université Laval. Son travail a été présenté lors d’expositions collectives à Québec ainsi qu’à Montréal chez ARPRIM, dans le cadre de l’exposition Première impression mettant en vedette les finalistes du Prix Albert-Dumouchel pour la relève 2013. Elle vit et travaille à Montréal où elle œuvre en arts imprimés.

Marie-Pier Bocquet vit et travaille à Rimouski. Formée en arts visuels et en études littéraires, elle œuvre comme travailleuse culturelle au sein d’institutions et d’organismes dédiés à l’art actuel. En 2012, elle assure le commissariat de l’exposition collective Humanimalité à l’Université Laval et en 2013, la coordination de l’exposition de groupe Épilogue présentée à l’Espace 400e (Québec). Elle poursuivra en 2014 des études de deuxième cycle en histoire de l’art.


Percée 1 Percée 1 Catherine Magnan