Le pouvoir du blanc, l'espoir de la richesse

Le pouvoir du blanc, l'espoir de la richesse

Une exposition de Simon Bilodeau
Du 21 janvier au 27 février 2016

L’exposition Le pouvoir du blanc, l’espoir de la richesse de l’artiste Simon Bilodeau s’articule autour de la figure poétique de la désuétude du monde. À cet effet, l’artiste a créé une installation spécifique qui, aux plans symboliques et matériels, détourne la logique consumériste. Ce projet inédit s’inscrit dans une démarche critique qui cherche à mettre en vue l’instabilité des statuts de l’oeuvre d’art, de la marchandise, du déchet et du reste. Avec Le pouvoir du blanc, l’espoir de la richesse, l’artiste s’attarde spécifiquement au potentiel de sublimation du blanc ainsi que son rapport symbolique au sublime. L’installation sculpturale, en relation avec des œuvres picturales, expérimente une blancheur terrifiante, mais tout à fait splendide afin de rendre tangible le rapport qu’entretient ce blanc avec la noirceur qu’il impose à son environnement.

La pratique artistique de Simon Bilodeau s’articule autour de l’image peinte et de l’espace dans lequel elle prend place. L'univers qu’il propose est une représentation symbolique de la réalité dans laquelle il invite les spectateurs à s’introduire et à réfléchir. La mise en forme de ses installations utilise des moyens de séduction et de provocation dans le but de générer une expérience chez le spectateur. Idéologiquement, il vise une remise en question identitaire par la représentation d’actions et réalisations commises quotidiennement dans le monde. Sans prendre position sur les sujets qu’il traite, il essaie de mettre en lumière certains paradoxes véhiculés par les idéologies dominantes.

BIOGRAPHIE

Né en 1981 à Laval, Simon Bilodeau vit et travaille à Montréal. Il a obtenu une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l'Université du Québec à Montréal en 2013. Par la réalisation de travaux et par leur destruction, il a la conviction que celles-ci rendent possible une lecture de l’inaccessible, qu’elles permettent de faire apparaître un certain invisible. Il est représenté par la galerie Art-Mur à Montréal et par la galerie Circuit12 Contemporary à Dallas.