Manège Urbain I/Pique-Nique au centre-ville Conception graphique : Julie Lévesque. Photos : Julie Lévesque et Nadia Ross

Manège Urbain I/Pique-Nique au centre-ville

Événement multidisciplinaire incluant Jason Arsenault, Patrick Bérubé, Guillaume La Brie, Véronique Lépine, Edouard Pretty et Janick Rousseau, du 17 au 19 juin 2005
Vernissage de l'événement le vendredi 17 juin 2005 à 17h

Dans le cadre de l’événement multidisciplinaire Manège urbain, Caravansérail, en collaboration avec Pique-Nique, présente au centre-ville de Rimouski les interventions de six artistes members du collectif. Pendant trois jours, Jason Arsenault, Patrick Bérubé, Guillaume Labrie, Véronique Lépine, Édouard Pretty et Janick Rousseau investiront la rue St-Germain et la Promenade de la Mer, entre les avenues Cathédrale et Rouleau. Laissez-vous surprendre par leurs propositions!

Pique-Nique est un collectif né, il y a quatre ans, d’un désir de mettre en valeur des intentions artistiques qui s’inscrivent dans l’immédiat et qui se matérialisent à travers une certaine malléabilité tant visuelle que conceptuelle. Le besoin de confronter directement nos travaux à la vision du grand public et la volonté d’investir des lieux urbains est à la base de chaque activité créée par notre groupe ou à laquelle il participe. Nous établissons ainsi un art de recherche qui s’exhibe en surprenant directement le public dans son environnement
quotidien.

Afin de renforcer cette attitude de confrontation et de rupture avec le quotidien, les membres de Pique-Nique adoptent un regard acide dans leurs travaux. Le discours de l’absurdité et de la dérision devient ainsi particulièrement récurrent au sein du groupe car chaque créateur cherche à briser le temporal monotone des lieux de passages urbains. À ce jour, Pique-Nique compte douze members auquel se joignent sporadiquement d’autres artistes.
(Source : Pique-Nique)

BIOGRAPHIE

Le travail de réappropriation urbaine de Jason Arsenault tente de mettre en place une réflexion sur la rencontre qui se déploie entre l’œuvre et le spectateur en créant une marque dans le quotidien de ce dernier. Artiste issu des arts médiatiques, son travail a été exposé au Québec, au Nouveau-Brunswick et au Mexique.

C’est avec une pointe d’ironie et d’humour que Patrick Bérubé réalise différents espaces de résistance, questionnant notre rapport à diverses situations d’inquiétude et de vulnérabilité. Il a présenté ses œuvres au Québec et à l’étranger. Elles feront également partie d’expositions à Skol, Circa et L’Oeil de poisson au Québec, ainsiqu’en Argentine et en Europe.

Les stratégies de mise en espace priment dans la demarche artistique de Guillaume La Brie; c’est à travers la symbolique du dispositif qu’il exprime ses questionnements. Il a exposé dans plusieurs centres d’artistes à Montréal. En 2005, son travail sera présenté à la galerie Verticale.

Par son travail, Véronique Lépine revalorise ou réinterprète des scenes quotidiennes, d’objets existants ou d’imageries. La photographie demeure le médium de recherche privilégié dans sa pratique. On a pu voir son travail à Caravansérail en 2004 et à la Manif d’Art de Québec en 2003.

Edouard Pretty est né, vit et s’amuse à Montréal. Les notions de jeu et de fiction / réalité sont au centre de ses préoccupations. Son travail a récemment été exposé à DARE-DARE et le sera bientôt à la Galerie Verticale.

Janick Rousseau étudie présentement à la maîtrise en arts visuels, à l’Université de Laval, où elle se spécialise en arts médiatiques. Elle combine la séduction à la fragilité des objets et des personnages dont elle dresse
le portrait.