Ce quoi aurait dû être et ce quoi ne le pouvait pas © œuvre de Séripop ~ photographie de Toni Hafkenscheid Ce quoi aurait dû être et ce quoi ne le pouvait pas, une exposition du 23 mai au 6 juillet 2012

Ce printemps, entrez dans l'univers éclaté de Séripop!

Ce quoi aurait dû être et ce quoi ne le pouvait pas

Ce printemps, entrez dans l’univers éclaté de Séripop! Le duo composé de Yannick Desranleau et de Chloe Lum prend d’assaut Caravansérail avec l’exposition Ce quoi aurait dû être et ce quoi ne le pouvait pas.

Donnant l’effet d’une maquette monumentale, l’installation en salle présente des plans aux murs à partir desquels l’assemblage sculptural central aurait dû être réalisé. Pourtant, il apparaît évident que cette stratégie est conçue pour être vouée à l’échec. Les sérigraphies murales grand format illustrent de manière abstraite, par des couleurs vives concentriques, le vague schéma topographique de l’objet déployé au centre de la salle. Loin d’être ainsi prévisible, en suspension dans l’espace, un immense filet maintient en flottement une accumulation de masses géométriques en carton dont seul le contour général fait référence aux plans bidimensionnels.

Vivre une exposition de Séripop tient peut-être davantage de l’expérience que de la contemplation. S’engouffrer sur ce territoire donne la sensation d’y être minuscule, témoin d’une construction dont la qualité d’exécution et la démesure tendent à désorganiser l’esprit. L’installation transporte dans un impensable univers coloré qui écartèle le fantaisiste planifié de l’improbable exposé. Ce qui pour un ingénieur serait un échec, devient ici ingénieux, ludique, vivifiant.
[Dominique Lapointe, coordonnatrice à la programmation]

BIOGRAPHIE

Yannick Desranleau et Chloe Lum collaborent, depuis 2002, sous le nom Séripop. Installé à Montréal, le duo a exposé et donné des conférences au Canada et à l’étranger, notamment au BALTIC Centre for Contemporary Art (Gateshead, Angleterre), au Peacock Visual Arts (Aberdeen, Écosse), à la Kunsthalle Wien (Vienne, Autriche) et à la University of North Texas (Denton). Leur travail a fait partie de la Triennale québécoise 2011 du Musée d’Art Contemporain de Montréal. Leurs œuvres ont été acquises par le Victoria And Albert Museum de Londres. Les deux artistes font également partie de AIDS Wolf, un groupe de musique noise-rock.