Sonate pour paysages On en garde un souvenir différent [détail], Joani Tremblay

Évoquant tantôt le jardin, la forme des glaciers ou les formations géologiques...

Sonate pour paysages

Amélie Proulx, Julie Simoneau et Joani Tremblay
Commissaire invitée ~ Émilie Rondeau

Voyez la capsule vidéo sur YouTube!

Dans le cadre de la programmation 2011-2012, trois artistes à la pratique singulière ont été choisies par le comité de sélection pour former un trio en salle d’exposition. Émilie Rondeau s’est ensuite vue confier un premier mandat de commissariat consistant à accompagner les artistes dans cette aventure et à mettre leurs œuvres en relation les unes avec les autres. 

Vous êtes donc conviés au vernissage de l’exposition mercredi 28 novembre à 17 h. À cette même occasion sera lancé le livre d’artiste de Magali Baribeau-Marchand, Confessions d’une passante. L’entrée est libre et l’activité est ouverte à toutes et à tous. L'exposition se poursuit jusqu'au 26 janvier 2013. Caravansérail est ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 17 h et le samedi de 13 h à 17 h. [Le centre fait relâche du 22 décembre 2012 au 7 janvier 2013.]

Sonate pour paysages

Évoquant tantôt le jardin, la forme des glaciers ou les formations géologiques, les œuvres d’Amélie Proulx, de Julie Simoneau et de Joani Tremblay conjuguent au présent matière et savoir-faire. Déclinés en plusieurs mouvements, la céramique, le textile, le bois et le dessin composent avec la notion de nature et plus particulièrement de paysage. La précision et la répétition du geste confèrent aux œuvres une présence métaphysique. Le temps d’une balade dans l’installation immersive d’Amélie Proulx, vibrations et résonances accompagnent le pas du promeneur. Tout près, les sculptures-objets de Julie Simoneau rappellent une échelle humaine où les arêtes tiennent le rôle de limites et d’ouvertures. Aux murs, les dessins de Joani Tremblay cumulent des réseaux linéaires évoquant des réminiscences de paysages. Les œuvres sélectionnées s’inscrivent dans un espace-temps méditatif qui relie l’individu à l’infiniment grand. Elles se révèlent et s’activent au contact de l’autre en nous offrant une douce musique pour l’esprit.

Émilie Rondeau ~ commissaire invitée

BIOGRAPHIE

La commissaire

Émilie Rondeau détient une maîtrise en arts visuels du Nova Scotia College of Art and Design (2006) et un baccalauréat de l’Université Concordia (2004). Elle est boursière du CALQ en recherche et création et a reçu, en 2009, le Prix de la relève artistique du Bas-Saint-Laurent, décerné par le Conseil de la culture. Depuis 2004, elle a été reçue en résidence et a présenté des expositions au Québec et en Ontario. Dans sa pratique d’artiste, Émilie Rondeau crée des constructions paysagères se situant entre la réalité et la fiction à l’aide de la photographie, de la manipulation de l’image et de l’installation. Elle questionne les niveaux de réalité de l’image et explore de nouvelles façons d’y plonger le regard.
 

Les artistes

Fascinée par les phénomènes naturels, Amélie Proulx fait de la céramique cinétique en mélangeant matière et processus. Ses installations, empreintes d’intuition et de mécanique, font naître l’émerveillement habituellement suscité par le monde naturel. L’artiste détient une maîtrise du Nova Scotia College of Art and Design (2010) et un baccalauréat de l’Université Concordia (2006) en beaux-arts. Elle a présenté une exposition solo au centre MATERIA (2011) et a participé à différentes expositions de groupe à Halifax, Montréal, Toronto, Vancouver, Paris et Sydney. Elle a été reçue en résidence au Center for Art Tape à Halifax et à la Maison des métiers d’art de Québec, où elle enseigne actuellement, en plus de donner des cours au cégep de Sainte-Foy.

Julie Simoneau joue avec la matière et les répétitions du geste et de la forme. Les objets de l’artiste réfèrent à l’individu et à la société; ils invitent à la réflexion sur soi et aux interactions avec les autres. Julie Simoneau a obtenu un DESS en enseignement collégial de l’Université Laval (2008) et un baccalauréat interdisciplinaire en arts visuels de l’Université Concordia (2004). Elle a été reçue à Est-Nord-Est (2009) et enseigne à la Maison des métiers d’art de Québec au sein du département textile depuis 2008.

La pratique en dessin de Joani Tremblay incorpore des traits imprimés, brodés, embossés et à main levée qui tendent vers l’abstraction. Inspirées librement de formations naturelles complexes, ses œuvres dégagent une aura méditative, empreinte d’évasion et de recueillement. Joani Tremblay détient un baccalauréat en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal (2012). Elle a exposé à l’Usine C (2011) et était reçue en résidence à l’Atelier Graff en 2012.