Projet Trans-Maritime, à l'Ouest de Greenwich

Projet Trans-Maritime, à l'Ouest de Greenwich

Soirée performance initiée par Espace Virtuel incluant 4 artistes, le 13 octobre 2009


Le projet Trans-Maritime, À l'Ouest de Greenwich sillonnera trois provinces du Canada du 13 octobre au 17 octobre 2009, soit le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.

Nous sommes toujours à l'Ouest de quelque part et les provinces de l'Est du Canada le sont par rapport au célèbre méridien de Greenwich. Pour faire changement, nous vous proposons donc une tournée d'art performance dans l'Hémisphère Ouest, selon Greenwich.

Grâce au soutien financier du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de Saguenay, le centre d'artistes Espace Virtuel situé à Chicoutimi (QC) a mis sur pied ce projet en collaboration avec Caravansérail (Rimouski, QC), Third Space Gallery (St-John, NB), Galerie Sans Nom (Moncton, NB) et Khyber ICA (Halifax, NE).

Quatre artistes du Saguenay présenteront chacun une performance dans les centres partenaires durant cette épopée de sept jours.

Lors de notre tournée, les artistes du Saguenay participeront aux festivals d'art performatif et d'intervention jè-st' à Moncton le 16 octobre et à l'évènement Nocture d'Halifax le 17 octobre.

source: Espace Virtuel

 

BIOGRAPHIE

Francis O'Shaughnessy a présenté son travail en Indonésie, aux Philippines, au Portugal, en Espagne, en France, en Pologne, en Irlande, aux États-Unis, en Argentine, en Uruguay et au Canada. Il cherche à rendre l'objet-matière plus performatif et à comprendre les différentes formes que prend l'installation dans tous ses déploiements. Il propose une déconstruction des mouvements se rapportant à la nage pour ensuite les intégrer à des réseaux comportementaux, jumelés à des images narratives où l'installation-performance transporte la notion de lieu dans un espace alternatif.

Stéphane Boulianne a présenté son travail au Canada, aux États-Unis, en France et en Pologne. Il se positionne en réaction à la vitesse et à la surconsommation en proposant une vision distortionnée de l'activité humaine. Il effectuera une action sonore se situant entre les dimensions orales et musicales du langage sur une partition d'objets créés in situ. Les articulations orales seront mélangées aux gestes et aux rythmes pour investir l'habitat mis en scène par l'ambiance sonore.

Étienne Boulanger a présenté son travail au Canada et à Singapour. Il confère aux gestes de nouvelles perspectives au sein du volume, c'est-à-dire au sein de l'espace disponible autour du performeur. Cet espace devient donc le matériau tangible de sa pratique. Le territoire de la performance est alors composé et divisé en espaces cinétiques. Étienne Boulanger propose le corps comme limite dynamique entre l'homme et la machine et aborde ce thème par la chorégraphie.

Sara Létourneau a présenté ses performances dans plusieurs évènements au Québec, en Finlande, en Allemagne, en Pologne et aux États-Unis. Par l'utilisation d'une forte présence corporelle, de situations précaires, de sa voix parlée ou chantée et de dispositifs installatifs dans lesquels les objets se transforment et se répondent, elle présente une vision des relations interpersonnelles où la féminité, la fragilité et l'étrangeté se rencontrent.

source: Espace Virtuel